Baronesa P. 2020

« Bien plus qu’un hommage, ce vin est comme un héritage, le fruit de la rencontre entre les terroirs Chiliens, le savoir-faire de notre société Familiale et une personnalité charismatique.
Si je devais définir Baronesa P. en 3 mots ce serait : exigence, élégance et flamboyance. »

Philippe Sereys de Rothschild,
Président-Directeur Général de Baron Philippe de Rothschild S.A.

Baronesa P. est une sélection de nos meilleurs micro-terroirs, fruit de longues années d’expérience conjuguées à la connaissance de nos sols et de nos vignes. Au fil des années et des résultats de vinification, nous avons réussi à affiner notre sélection pour créer cette cuvée en hommage à la Baronne Philippine de Rothschild.

Vendanges

du 5 avril au 15 mai

Assemblage

76% Cabernet Sauvignon

9% Carmenère

5,5% Petit Verdot

5% Cabernet Franc

4,5% Syrah

Élevage

14 mois en barriques de chêne français, 65 % neuves, 35 % d’un an

Potentiel de garde

de 10 à 15 ans

NOTES DE DÉGUSTATION

La robe est rubis profond et intense, avec des reflets violets. Le nez, intense et puissant, s’ouvre sur des notes de petits fruits noirs, où dominent mûres, cassis et cerises noires, et évolue vers des arômes épicés de poivre noir, mêlés à des nuances subtiles de cèdre, de vanille, de caramel et de noisettes grillées résultant de son élevage en fûts.

L’attaque est puissante et complexe, s’ouvrant sur une bonne concentration et une belle ampleur qui s’appuie sur une structure tannique élégante et très épanouie. Le milieu de bouche est très équilibré, avec une fraîcheur naturelle qui révèle une palette complexe mêlant avec élégance des notes de myrtilles sauvages et de mûres à des saveurs d’épices orientales et de poivre du Sichuan, agrémentées d’une touche de toffee. Concentrée et équilibrée, la longue finale est marquée par des arômes persistants de petits fruits noirs, puis en retour, des notes poivrées et d’amandes grillées. Cette fin de bouche très persistante, à la fois puissante et élégante, laisse présager un excellent potentiel de garde.

DÉGUSTATION AVEC EMMANUEL RIFFAUD,

Directeur Général Baron Philippe de Rothschild Chile

Le climat est de type « méditerranéen » pour le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc et la Syrah, tout en bénéficiant de l’influence déterminante de l’air froid qui descend de la cordillère des Andes pendant la nuit et rafraîchit la vallée notamment pendant la période estivale. Ce phénomène génère une forte amplitude thermique entre le jour et la nuit, créant des conditions idéales pour la maturité des Cabernets et de la Syrah.

La Carménère et le Petit Verdot bénéficient également d’un climat de type « méditerranéen », mais avec une température moyenne plus élevée d’environ 1 °C que sur la zone des Cabernets et de la Syrah, permettant ainsi à ces deux cépages tardifs d’atteindre une concentration et maturité optimales.
Le Cabernet Sauvignon, le Cabernet Franc et la Syrah, plantés en 1997, 2003 et 2009, sont cultivés sur un sol alluvionnaire équilibré, composé de graves, limono-argilo-sableux à limono-argileux, avec une roche-mère située à 3 mètres de profondeur. La Carménère et le Petit Verdot, plantés en 1998, sont cultivés sur des sols argileux et profonds, qui vont apporter une structure tannique souple et élégante.

CLIMATOGRAPHIE, CONDITIONS DE RECOLTE

Le millésime 2018 a bénéficié de conditions climatiques particulièrement exceptionnelles sur l’ensemble du cycle de la vigne. Une pluviométrie basse (-25 à -30% versus moyenne des 8 derniers millésimes) mais avec une répartition, à 75% hivernale générant d’importantes réserves hydriques, optimales pour le développement du cycle végétatif. Puis une parfaite symbiose entre conditions chaudes et sèches et parfois plus fraiches durant les phases importantes de ce même cycle ont permis d’obtenir une maturité optimale des raisins tant au niveau aromatique que phénolique et ainsi permettre de déclencher les récoltes au moment opportun.
La récolte a débuté par le Cabernet Franc le 5 avril, puis la Syrah le 9 avril. Nous avons ensuite pu attendre le parfait équilibre entre maturité aromatique et phénolique des Cabernets Sauvignon qui ont été récoltés du 19 au 26 avril. Grace au maintien d’un climat équilibré les vendanges se sont ensuite étirées sur le mois de mai jusqu’à la dernière récolte des Carménères du 2 au 5 mai et du Petit Verdot les 14 et 15 mai.

Une pluviométrie en dessous de la norme et une température moyenne plus haute que la moyenne mais les deux idéalement reparties durant le cycle végétatif ont été les éléments déterminants de l’équilibre exceptionnel obtenu dans ce 2018.

Ce millésime s’exprime donc avec de la générosité, de la puissance, mais tout en restant élégant et fin. On retrouve une identité chilienne très marquée, notamment dans l’expression du fruit, ce qui, allié à des milieux de bouche concentrés, confère complexité, richesse et révèle toute l’identité des Terroirs. 2018, un millésime avec un excellent potentiel de garde s’inscrivant parmi les très grands millésimes Chiliens.